Escapade à Séville

Hola Chicas!

 

 

 C’est parti pour le tout premier voyage que nous allons faire ensemble. Et pour ce, je ne pouvais choisir autre que ma ville coup de cœur dans ce monde: SEVILLA!

 

IMG_0561

 

Séville c’est pour moi, du bonheur à l’état pur, elle représente la ville des plaisirs! Tant par la beauté de ses bâtiments, que par la douceur de ses habitants, elle saura vous transporter à travers les époques. Et les époques, il y en a à Séville! Vous resterez bouche bée devant son – immense – cathédrale construire sur les bases de la mosquée almohade; dont elle conserve encore ce magnifique et incontournable minaret: la Giralda. Vous serez scotché à l’intérieur du majestueux Alcazar, ancien palais, qui sert dorénavant de décor pour les tournages de films d’époque, et de séries telles que – chantez: tadaa tadadaa daaa tadada ! Je sais que vous connaissez cet air ! – Game of Thrones! Enfin vous serez fasciné par toutes ces choses uniques et immanquables que possède cette ville: le Metropol Parasol, la Casa de Pilatos, les innombrables bars à tapas, les commerces traditionnels, l’impressionnante Plaza de España, le tinto de verano – copine de la fameuse sangria –, les églises à perte de vue, et j’en passe… Se balader à travers ces rues colorées suffira à vous dépayser et à vous enraciner dans cette ville immortelle.

Je vous propose donc de vous embarquer, pour 4 jours en notre compagnie, au cœur de l’Andalousie! Hôtels, bons plans, petits restos, itinéraires de route, astuces pour les visites, rien n’y échappera!

 

Étape 1: Se préparer à partir!

 

Habitant dans la métropole Lilloise, j’ai quasiment toujours pris mes vols au départ de Bruxelles ou de Paris-Beauvais. Et l’avantage avec Séville, c’est que les billets sont généralement accessibles niveau prix. Pour le mois de juin par exemple, nous avions trouvé des billets à 128 euros aller/retour par personne. Les 10 kg de bagages à main en cabine étant plus que suffisants pour ces quelques jours de printemps, nous n’avions pas de suppléments de valises à prévoir. – j’avais planifié à l’avance l’intégralité de mes tenues. Pas évident pour nous les filles qui embarquons souvent une bonne partie de  » au cas où  » –.
Pour celles qui partiraient de Lille direction Bruxelles, n’hésitez pas à prendre les navettes présentes à Lille Europe. Elles se réservent à l’avance sur internet, et vous évitent de payer le parking de l’aéroport durant votre séjour. – Les tarifs oscillent souvent entre 10 et 30 euros par personne. –

Où loger à Séville? Une fois n’est pas coutume, plusieurs solutions s’offrent à vous. Les hôtels, les appartements, les maisons d’hôtes et les auberges de jeunesse – des liens sont disponibles en fin d’article –. Notre objectif était de visiter au maximum, nous avions donc limité le budget hôtel en réservant un établissement sans piscine, mais à prix plus abordable, dans le centre même de Santa Cruz – le quartier central pour les visites –. La chambre était simple, sans prétention, mais avec le nécessaire: un grand lit , quelques rangements et une salle de bain avec baignoire et toilettes. Le premier avantage de cet hôtel était sa grande terrasse sur le toit, avec une vue imprenable sur la cathédrale et sa Giralda. Un service était évidemment proposé à cet endroit: petit déjeuné le matin et bar de 19h à 23h – autant vous dire que nous avons bien profité de cette vue –. Le second avantage de cet établissement, et il n’est pas des moindre, est sa situation. En plein quartier de Santa Cruz, nous étions à 5 minutes à pied de l’Alacazar et de la cathédrale!
De nombreux sites vous proposent de réserver votre logement, selon vos centres d’intérêts: Booking, Airbnb… – sans oubliez de vérifier les avis sur le fameux TripAdvisor –.

IMG_0798
Vue de la terrasse de l’hôtel

 

Une fois votre vol réservé, les horaires de navettes confirmées ou votre parking planifié, et votre hôtel booké, il vous reste à présent l’une des choses les plus complexes à réaliser: votre valise! – halala les filles! – .

  • La trousse de toilette: Si comme moi un bagage à main vous suffit, n’oubliez surtout pas de prévoir ces fameux petits kits de voyages pour vos produits liquides. En effet, sachez qu’en cabine, aucun flacons ou récipients supérieurs à 100 mL ne vous sera autorisés. Alors pour vous évitez de voir votre beau parfum offert à Noël, partir à la poubelle, prévoyez! Le nombre de ces récipients n’est lui pas limité, vous pourrez donc en remplir à votre guise. Sachez cependant qu’ils devront tous être enfermés dans de petites trousses ou sachets plastifiés – les sacs congélations, font l’affaire –. Ceci étant dit, qu’emportons nous à Séville? Vos produits de toilettes habituels – brosse à dents, à cheveux, shampoing, gel douche – mais aussi: de la crème solaire! Tout dépend évidemment de la période à laquelle vous partez. Mais sachez qu’à Séville, il fait beau. Très beau et ce toute l’année. Une vingtaine de degrés au mois de décembre, un bon 35 début juin et encore plus juillet/aout. Autant vous dire, que si vous partez en juin – comme nous – et que vous marchez toute la journée, même à l’ombre, le soleil viendra vous taper sur les épaules. Alors n’hésitez pas, à prendre ce qu’il faut pour éviter les mauvaises surprises.

 

  • Les vêtements: De novembre à mars pensez aux petits pulls, écharpes, vestes et pantalons. L’air est agréable, le soleil sera généralement présent alors ne vous encombrez pas avec de grosses doudounes, vous risquerez de les garder au bras durant vos visites – ce qui n’est pas forcément pratique –. D’avril à octobre par contre, les températures montent en flèches les après-midi. En ce moment même par exemple -25 septembre, 17h34 – il fait 30° au soleil – tout est dit –. Vous aurez besoin de débardeurs/tee-shirt, de shorts, et de maillots de bain si votre hôtel possède une piscine.

 

  • Les chaussures: Séville est une ville assez loin de la mer. Si vous y mettez les pieds, ce sera sûrement pour visiter, explorer, et contempler les monuments – pas de balades en tongs sur la plages –. Et il vous faut savoir une chose: ici tout se fait à pied. Les rues se rejoignent et vous perdrez bien plus de temps en taxi et en bus qu’en marchant. Prévoyez donc des chaussures dans lesquelles vous êtes à l’aise!

 

  • Accessoires: Je vais d’abord vous énumérer les indispensables: les lunettes de soleil – of course-, l’appareil photo, la bouteille d’eau – il y a des distributeurs partout en ville d’eau fraiche. 1 euros la petite bouteille, prévoyez de la monnaie! – et le petit sac pour garder votre plan de la ville et votre porte-monnaie – attention aux pickpockets –. Pour moi il y a également un élément que je qualifierai de « bonus » pour ce genre de visite: l’abanico autrement dit, l’éventail. Cliché vous me direz, mais croyez moi, sous 30 degrés, au soleil, dans une ville loin des côtes, le peu d’air qu’il vous procurera vous sera agréable! Si vous n’en avez pas, pas de panique. Vous entrez dans la ville du flamenco, il y en aura à tous les coins de rues. Faites attention cependant aux boutiques « à touristes » qui proposent souvent des abanicos à pris abordables mais de qualité moyenne.

 

20170611_164905

 

 

Étape 2 : Arrivée à l’aéroport de Séville!

 

Ça y est, nous y sommes, il est 23h00 et la chaleur est présente mais agréable – notez qu’il faisait à peine 20 degrés à Lille quand nous avons fait ce long weekend –. Objectif du moment: relier l’aéroport et le centre ville où se situait notre hôtel et trouver de quoi grignoter.
Sachez qu’à Séville, il y a un système de navettes, directement à la sortie de l’aéroport – vous sortez et vous foncez sur la gauche, vous trouverez le point d’arrêt –. Ce bus EA circule de 4h30 à minuit, tous les jours de la semaine. Le billet s’achète directement à bord et coûte 4 euros.
En dehors de ces navettes, vous trouverez facilement des taxis, très accessibles également niveau tarif mais forcément plus cher que le bus.
Nous voilà donc parti pour 30 minutes de trajet jusqu’à l’arrêt Torre del Oro. De là 10 petites minutes de marche nous ont suffit pour relier notre hôtel dans le quartier de Santa Cruz.
La dernière mission de la journée aura été de trouver de quoi se restaurer. Bien que l’on mange tard en Espagne, à Séville, au moins de juin, la plupart des bars à tapas et restaurants ferment aux alentours de minuit. Prévoyez donc quelque chose à vous mettre sous la dent si vous prenez un vol aussi tard que le notre. Après quelques minutes de marche à travers les ruelles étroites, nous avons donc trouvé un petit restaurant. Ce n’était – franchement – pas la meilleure des cuisines espagnoles, mais on avait faim, que voulez vous!

 

 

Étape 3: Visitons!!

 

Jour 1!

 

8h30, nous voilà en route pour l’énorme marche de cette première journée. J’avais prévu un parcours sur 3 jours, et la première journée était la plus chargée – oui, « Je » car Monsieur me fait totalement confiance pour les escapades et me laisse gérer à quasi 100%. Parlant espagnol, il était plus simple pour moi de prévoir le tout et puis… J’aime ça hihi –! Notez qu’il est préférable à cette période d’effectuer vos visites le matin de bonne heure afin de profiter de températures plus fraiches.

 

Première destination: El Palacio de Las Dueñas. Très sincèrement, cet endroit aura été mon coup de cœur du séjour! De la couleur, de la surprise et du calme. Un véritable havre de paix au centre de cette ville animé. Petit conseil, pour la plupart des monuments, plus vous effectuer les visites tôt, moins vous aurez de touristes dans  » les pattes  » et plus vous visiterez tranquillement – ce qui est fortement agréable – !

 

Le prochain arrêt, de part sa proximité, fût le Metropol Parasol! Véritable œuvre moderne au milieu d’une ville ancienne, il se démarque par son architecture et sa couleur sobre. Tel un filet géant, cette structure s’étend le long de la Plaza de la Encarnación et vous offre une vue magnifique sur la ville. L’entrée – de 3 euros – comprend à la fois le parcours sur le haut de cette structure et une boisson dans le bar se trouvant au niveau supérieur – un rafraichissement très agréable sous 35 degrés ! –.

 

Suite à ces deux visites, il était grand temps de se mettre quelque chose sous la dent. – Ayant vécu en Espagne quelques temps, il me tardait de manger à nouveau tous ces plats dans lesquels on grignote à notre guise . J’en salive rien que d’y repenser ! –. La prochaine étape étant la Plaza de Toros, nous avions donc fait le choix de trouver quelque chose sur notre route. Et nous n’avons pas été déçu! Situé le long de la avenida de la Constitución, les retrouvailles avec le vrai – oui oui le vrai – jamón ibérico ont été à la hauteur de mes attentes. Quelques cervezas et tapas plus tard, nous reprenions la route, le ventre plein.

20170611_130710

 

Direction la Plaza de Toros de la real Maestranza! Je ne pensais pas dans un premier temps que nous aurions eu une visite guidée de l’arène, cependant les visites se font uniquement de cette façon, en petit groupe. Nous avons donc acheté nos entrées et attendu une dizaine de minutes que le guide vienne à nous. Les explication ne se font qu’en anglais et en espagnol, si vous désirez un guide français, il vous faudra réserver votre visite à l’avance. – En ce qui concerne mon chéri, qui ne parle pas espagnol, je me chargeais de lui traduire les explications au fur et à mesure – .
Cet endroit fait parti intégrante de l’histoire de Séville, de l’Andalousie, et même de l’Espagne. Je suis contre cette torture gratuite des animaux, mais l’histoire étant l’histoire, il était important de s’y rendre. Et puis, on doit l’avouer, la beauté de cette arène est à couper le souffle!

 

L’envie de sieste se faisant ressentir – ce n’est pas un mythe, sous cette chaleur, en pleine digestion, la fatigue monte facilement. Beaucoup de commerces sont fermés de 14h à 17h, le moment est donc parfait pour se reposer –, nous décidions donc de rentrer en longeant le Guadalquivir. Ce fleuve rafraichissant offre une promenade reposante le long du quai et une vue merveilleuse sur le quartier coloré du Triana – quartier typique de Seville, le berceau du flamenco – sur lequel je reviendrai plus tard.

 

Nous avons finalement, après la sieste et l’apéro sur le rooftop de l’hôtel, finit notre journée en déambulant dans les rues fraiches de Santa Cruz, le long des remparts de l’Alcazar. Le repas du soir s’est déroulé dans un tout petit établissement, non loin de notre hôtel, la Casa Román. En terrasse, sur de petits tabourets, ce petit restaurant à tapas saura vous séduire. Les prix étaient en plus abordables pour le quartier touristique de Séville, 10 euros le menus de 3 tapas ( surprises ) et d’une boisson au choix.

IMG_1932

 

Jour 2!

 

Cette journée fût renommée – par moi même – la journée des monuments! C’était en effet durant celle ci que j’avais planifié la visite de 2 des lieux de visites incontournables de Seville: la Plaza de España et la majestueuse Cathédrale.

8h30 – à nouveau – , nous voilà donc parti vers la Plaza de España. Sous un soleil de plomb il nous aura fallut marcher une bonne demi heure pour l’atteindre. Et très sincèrement, ça vaut de loin le coup d’œil! Une structure gigantesque, représentant dans son sein toutes les régions d’Espagne à travers des mosaïques plus belles les unes que les autres. La visite de la place d’Espagne est gratuite, et est pour moi, un musée à ciel ouvert. Juste en face de celle-ci, vous trouverez le Parc Maria Luisa. Connu pour sa végétation luxuriante et son exotisme, vous y trouverez un endroit paisible et reposant. – Petit conseil: faites attention aux nombreux voleur à l’arraché qui rode à l’intérieur du parc! –

IMG_0974
Parque Maria Luisa

 

11h30, il était temps pour nous de nous rendre à la fameuse Cathédrale de Séville. Vous ne pouvez pas la louper, elle est le centre du quartier touristique. Impressionnante aussi bien par sa taille que par ses détails, sa visite est à faire absolument. Elle est l’exemple parfait des combinaisons d’époques et de style. J’ai à ce propos une petite astuce à vous conseiller pour éviter de faire la queue durant des heures! Il y a non loin de là – 500 mètre -, l’église Colegial Divino Salvador. Pour visiter cette église vous devrez payer votre entrée. Cependant, vous pouvez acheter un  » combiné  » cathédrale + église pour 9 euros. En plus d’être magnifique, cette visite vous permet donc d’obtenir votre ticket  » coupe-file » pour la cathédrale.
Et que dire à propos de cette cathédrale… Même les moins croyants d’entre vous en seront stupéfaits! N’hésitez surtout pas à grimper – oui car c’est haut et fatiguant – en haut de la fameuse Giralda, la vue y est imprenable sur tout Séville!

IMG_0999.JPG
Iglesia Colegial del Divino Salvador

 

2h de visite plus tard, et le ventre creux, petit arrêt obligatoire au délicieux LaCava.bar, Calle Hernando Colón, juste en face de la sortie de la cathédrale. Adresse à retenir, et à tester!
Sur le chemin du retour, nous avions profiter de ce milieu d’après midi, pour visiter les Archives des Indes. Monument, sans grand intérêt malgré son importance historique – selon moi –, mais encore une fois, une architecture splendide à regarder. L’entrée est gratuite, et un bon 20 minutes suffisent pour en faire le tour.

 

IMG_1116
Archivo General de India

Pour cette deuxième soirée, un resto sympa et une visite de la ville nocturne s’imposait – la ville éclairée change totalement de visage la nuit – . Nous voilà parti à travers les ruelles étroites de Séville à la recherche d’un endroit où se poser en attendant que la nuit tombe. Nous avons donc ainsi fait la découverte de la Bodega de la Alfalfa. Un lieu typique au charme Espagnol – comme je les aime – on y parle fort et on y récupère sa commande soi-même au comptoir une fois que celle-ci est prête.

 

Jour 3!

 

Pour cette 3ème journée de visite, nous avions décidé d’être dès 8h30 – encore – au Real Alcazar – Pensez à acheter vos billets coupe file directement en ligne avant votre départ – . Nous nous sommes donc retrouvé bouche bée devant la beauté de ce lieu. Du palais, aux jardin, vous en resterez sans voix – je vous l’assure – ! Je pensais d’ailleurs écrire un long passage concernant ce lieu magique, mais les photos auront sans doute un plus bel impact que mes mots.

 

Après 4h de visite – croyez moi, ce n’est même pas suffisant – , nous nous sommes dirigé vers une adresse qui nous avez été fortement conseillée: Tabernas Coloniales, plaza Cristo de Burgos. Une adresse autant appréciée par sa cuisine que par la sympathie de son personnel.
Nous n’avions pas prévu ce restaurant par hasard, il est placé en effet non loin de la Casa de Pilatos, que nous voulions absolument visiter. Connue – comme l’Alcazar – pour être le lieu de tournage de plusieurs films, elle est d’une beauté remarquable.
Notez qu’il est incontournable de passer par le quartier du Triana. Véritable berceau du flamenco, c’est l’endroit le plus  » typique  » de Séville. Les habitants vont y boire un café en fin de journée et s’y entassent pour voir les spectacles de flamenco la nuit.

 

 

Jour 4!

 

Le dernier jour, aura été pour nous, synonyme de détente et de flânerie. Nous avons profité cette journée, pour déambuler à travers les ruelles de Séville. Elle fût pour moi l’occasion de m’imprégner de cette ambiance si particulière, de cette culture Andalouse et de ce charme indescriptible.

 

 

 

Retour en France!

 

Le mal du pays, je l’ai eu – comme à chaque retour d’Espagne – en rentrant. Enrichie par les voyages, je n’en reste pas moins amoureuse de mon Espagne. Il y a là bas, ce quelque chose qui me ressemble, et qui fait de moi qui je suis aujourd’hui. Séville est de loin – pour ma part – la ville la plus belle d’Espagne de par son architecture, ses couleurs et son histoire.

IMG_1790

Si je devais choisir une ville d’ancrage dans ce monde, ce serait celle ci!

 

  • Pour dormir:
    – Hotel Murillo – notre hôtel – Calle Lope de Rueda, 7-9
    – Hotel Las Casas de la Judería – connu pour sa beauté et sa piscine – Calle Sta. María la Blanca, 5

 

 

  • Pour dépenser :
    – Coco Sevilla – Plaza de Pilatos, 2

 

Publicités

7 réflexions sur “Escapade à Séville

  1. Ping : Week-end à Rome – Les sourires de Céline

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s